Linéa

Pièce pour 2 jongleurs danseurs et 100 mètres de corde

Jonglerie Chorégraphique

Une ligne comme point de départ. Un trait dans l’espace.

Une corde blanche comme une feuille de papier qui attend d’être remplie d’histoires et d’images. La ligne frémit, prend vie, s’émancipe et devient le fil même de l’histoire.

La ligne se dédouble, fait des nœuds telle une danse de serpents, les fils se croisent et se démêlent. Courte ou longue, la corde est l’objet central de cette jonglerie chorégraphiée où deux jongleurs danseurs nous entraînent dans un monde imaginaire tissé de poésies.

La ligne blanche écrit l’histoire en jouant avec l’imagination du spectateur.

Linéa suggère des personnages, nous surprend avec des formes inattendues et crée l’illusion d’un univers où cordes dures et bâtons mous se confondent.

Dans cet espace de jeu infini, les deux jongleurs nous invitent à construire, défaire et tisser leurs histoires et laissent vagabonder notre imaginaire au fil du mouvement. Ils inventent un langage original et poétique teinté d’humour autour de la manipulation d’objet, de la jonglerie et de la danse.

Durée : 50 min

Conception et interprétaion Kim Huynh, Jive Faury

Le projet a été soutenu par le CREAC (Marseille), la Grainerie (Toulouse), la Maison des jonglages et le Centre culturel Jean Houdremont (La Courneuve), l’Espace périphérique (Mairie de Paris/Parc de la Villette), le Cirque Binet (Paris), l’Espace Catastrophe (Bruxelles), les Noctambules (Nanterre), avec l’aide d’Arcadi, dans le cadre des Plateaux solidaires.