La Compagnie

Créée en 2008 par Jive Faury et Kim Huynh, la compagnie Sens Dessus Dessous oeuvre dans le cirque contemporain, à la croisée du jonglage chorégraphique, de la manipulation d'objets, du cirque visuel et des arts numériques. 

La compagnie explore depuis 2009 des formes artistiques autour de la manipulation d’objet et du cirque chorégraphique. Le spectacle fondateur Linéa, pièce pour deux jongleurs-danseurs créée en 2011, a été joué à plus de 250 reprises en France et dans une trentaine de pays. 

Avec la création en 2015 de (Dis)-cordes, pièce pour 7 artistes circassiens et 999m de corde, la recherche autour de l’objet corde s’est démultipliée, en l’utilisant à la fois comme objet, agrès aérien et élément de scénographie. 

Après cette expérience de grand nombre au plateau, Jive Faury revient à la forme plus intimiste du duo. S’étant enrichi de l’expérience de la multiplicité avec (Dis)-cordes, il décide de faire appel aux possibilités du mapping vidéo pour La mélodie d’ici et là, dont la création est en cours et les premières auront lieu en octobre 2019.

Jive Faury

Confondateur de la compagnie Sens Dessus Dessous,  il oeuvre depuis 25 ans dans le domaine des arts du cirque, de la chorégraphie et des arts numériques.

Formé au jonglage et aux arts circassiens contemporains à l’école de cirque de Toulouse Le Lido et à la danse auprès de plusieurs chorégraphes, Jive Faury intègre des compagnies de spectacle vivant où se mêlent différents arts :

la Cie Jérôme Thomas (jonglerie, danse), la Cie Les Apostrophés (manipulation d’objet), la Cie Carcara (théâtre, musique, arts visuels), l’ensemble FA7 (musique contemporaine, arts visuels), la Cie Jean-François Zygel (musique classique, jonglerie dansée)...

Riche de toutes ces expériences, il crée en 2009 sa compagnie et devient le directeur artistique et le metteur en scène de la Cie Sens dessus dessous.

Jive Faury participe également à la création du collectif G. Bistaki, qui élabore des créations en cirque, danse, installations scénographiques et vidéo dans l’espace public.

Il s’affirme aussi en tant que chorégraphe circassien, dernièrement pour l’opéra Le Ballet Royal de la Nuit, mise en scène de Francesca Lattuada et musicalité par Sébastien Daucé.

Jive Faury chorégraphie également pour les créations de Jérôme Thomas, à l’occasion de son dernier spectacle I-Solo en 2018.

Historique

 

La Compagnie Sens Dessus Dessous est une compagnie de cirque contemporain créée en 2008 par Kim Huynh et Jive Faury, à la suite de leur rencontre en 2006 au sein de la Cie Jérôme Thomas pour la préparation du premier ballet jonglé Rain/ Bow.

 

Ils ont ainsi mis en commun leurs expériences dans diverses compagnies, notamment la Cie Jérôme Thomas, Les Apostrophés, le G. Bistaki pour Jive Faury; Jérôme Thomas, Gandini Juggling et la Cie 14.20 pour Kim Huynh, et créent de petites formes jonglées avec balles, massues et bâtons.

 

Dans leurs pièces, ils fusionnent leurs pratiques jonglistiques et mettent en avant le travail sur la théâtralité du mouvement et la manipulation d’objets.

Imprégnés de leurs parcours professionnels et de leurs rencontres avec des artistes chorégraphiques, circassiens, musiciens et plasticiens, ils ont développé un langage graphique axant leurs recherches sur la jonglerie chorégraphique, la danse et la manipulation d’objets.

 

Loin des numéros enchaînés et de la recherche d’une prouesse exceptionnelle, l’acte poétique recherché est à la croisée des disciplines et confère une place importante à une théâtralité du mouvement pour aller vers des pièces visuelles de « cirque chorégraphique».

 

En 2008, ils créent Out of lines et ses petites formes Petites pièces.

 

Créé en 2011, Linéa, spectacle familial, détourne la corde de son utilisation comme discipline de cirque et dévoile un théâtre physique circassien. Linéa a été présenté à plus de 270 reprises en traversant les continents (avec le soutien de l’Institut Français au Brésil, en Colombie, en Chine, au Japon, en Algérie et dans 19 pays africains, tournée aux USA...).

Après Linéa, l'envie de faire vivre les cordes dans un deuxième spectacle, en ouvrant la création à d'autres artistes et disciplines circassiennes à donné naissance à (Dis)-cordes, pièce pour 7 artistes et 999 m de cordes, utilisées à la fois comme objet, agrès aérien et élément de scénographie.

(Dis)-cordes compte 33 représentations à ce jour.